Les femmes enceintes

L'injection des produits biologiques expérimentaux à l'ARN synthétique contre le Covid-19, est officiellement recommandée aux femmes enceintes.

En septembre, la Commission fédérale pour les vaccinations recommande que toutes les femmes enceintes fassent une injection dès leur 12e semaine.

Cette recommandation surprenante n’est pas scientifiquement fondée.

Le 16 septembre 2021 nous avons envoyé un émail aux membres* de la CFV :

Nous sommes très préoccupés par la recommandation cette semaine de la CFV et le titre dans le journal du 24 Heures "les femmes enceintes doivent également être vaccinées".

Pouvez-vous nous fournir les références scientifiques et les données sur lesquelles vous vous basez pour recommander l'injection des femmes enceintes avec un vaccin Covid expérimental, dès la 12e semaine de grossesse ?

L'étude de phase 2/3 du vaccin ARNm de Pfizer-BioNTech (BNT162b2), lancée en février 2021, ne sera pas terminée avant octobre 2022 et ne portera que sur 700 femmes enceintes en bonne santé**.
https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04754594

A ce jour nous n'avons toujours pas reçu une seule réponse des membres de la CFV.

 

*Membres de la CFV (jusqu'au 31.12.2023)
Président : Prof. Dr. méd. Christoph Berger
Membres : Dr. méd. Anne Iten, Dr. méd. Marina Jamnicki Abegg, Prof. Dr. méd. Annelies Zinkernagel, Dr. méd. Pierre Landry, Dr. méd. Pierre-Alex Crisinel, Prof. Dr. méd
. Christoph Aebi, Prof. Dr. méd. Nicole Oschenbein-Koelbe, Dr. méd. Anita Niederer-Loher, Dr méd. Christoph Tobias Berger, Dr. méd. Susanne Huwiler Stronksi MPH, Dr. méd. Svend Capol, Dr. méd. Patrick Bovier, Dr. méd. Mario Lazzaro.

 

**Depuis cet email nous avons appris que l'étude serait sur 343 femmes enceintes en bonne santé et que l'étude serait terminée en août 2022.

––––––––––––

Vous trouverez, ci-dessous, la lettre envoyée le 1er novembre 2021 à la SSGO, à la CFV et à l’OFSP, leur demandant le retrait immédiat de leur recommandation de « vacciner » les femmes enceintes contre le Covid-19.

Le 11 janvier 2022 nous avons reçu une seule réponse par émail du Professeur David Baud.

Les références scientifiques citées ne justifient pas la recommandation d'injecter les femmes enceintes avec un produit biologique expérimental qui contient un code génétique artificiel et des nanolipides novateurs.

La innocuité de cette injection n'a pas été établie, et les signaux de sécurité sont systématiquement écartés.

A PHASE 2/3, PLACEBO-CONTROLLED, RANDOMIZED, OBSERVER-BLIND STUDY TO EVALUATE THE SAFETY, TOLERABILITY, AND IMMUNOGENICITY OF A SARS-COV-2 RNA VACCINE CANDIDATE (BNT162b2) AGAINST COVID-19 IN 343 HEALTHY PREGNANT WOMEN 18 YEARS OF AGE AND OLDER
Start date: February 2021 / End date: August 2022

L'étude clinique en cours pour Moderna Spikevax®

Moderna mRNA-1273 Observational Pregnancy Outcome Study in 1000 women – still recruiting participants.
Start date: September 2021 / End date: January 2024

Extrait d'un formulaire d'autorisation parentale pour Pfizer-BioNTech – daté du 15 décembre 2021

https://www.icandecide.org/wp-content/uploads/2022/02/Substudy-B-Informed-Consent-Form-002.pdf

14 décembre 2021
Cincinnati Children’s Hospital Medical Centre – Parent Permission Form (Sub Study B)

Titre de l'étude : Étude visant à évaluer une ou plusieurs doses supplémentaires de BNT162b2 chez des personnes en bonne santé ayant déjà été vaccinées avec BNT162b2.
Traduction en français du texte ci-dessus :

Risques liés à la grossesse ; utilisation d'une contraception

Les effets du vaccin Covid-19 sur le sperme, la grossesse, le fœtus ou l'enfant allaité ne sont pas connus.

Si votre enfant est sexuellement actif, il doit utiliser un moyen de contraception pendant l'étude et pendant au moins 28 jours après sa dernière vaccination. Le cas échéant, le médecin de l'étude en parlera avec vous/votre enfant et lui expliquera les options qui s'offrent à lui. Le médecin de l'étude s'assurera également que votre enfant a compris comment utiliser la méthode de contraception et pourra revoir ce point avec votre enfant lors de chacune de ses visites de recherche. Si votre enfant souhaite cesser d'utiliser la méthode contraceptive requise pendant l'étude, vous/votre enfant devez en informer immédiatement le médecin de l'étude. Votre enfant peut être retiré de l'étude de recherche s'il cesse d'utiliser une méthode de contraception.

Si votre enfant est une fille et qu'elle a commencé à avoir ses règles, le médecin ou l'infirmière de l'étude testera son urine pour s'assurer qu'elle n'est pas enceinte. Le médecin ou l'infirmière de l'étude vous communiquera les résultats du test de grossesse de votre enfant.

Si votre fille est enceinte, prévoit de l'être ou allaite un bébé, elle ne peut pas participer à l'étude car il peut y avoir des risques pour le bébé à naître ou le bébé allaité. Personne ne sait actuellement quels sont ces risques.

Si vous pensez que votre fille est enceinte pendant l'étude, elle ou vous devez en informer immédiatement le médecin de l'étude. Si votre fille tombe enceinte, elle devra quitter l'étude. Le médecin de l'étude vous demandera des informations sur la grossesse et la naissance de l'enfant. Le médecin de l'étude peut partager ces informations avec d'autres personnes qui travaillent sur cette étude.

Si votre enfant est un garçon et qu'il pense qu'il a pu mettre une fille enceinte, il ou vous devez en informer immédiatement le médecin d'étude de votre enfant. Le médecin de l'étude vous demandera des informations sur la grossesse et la naissance de l'enfant. Le médecin de l'étude peut partager ces informations avec d'autres personnes qui travaillent sur cette étude.

Si votre fils participe à l'étude, il n'est pas autorisé à donner son sperme pendant au moins 28 jours après sa dernière vaccination.

Les effets indésirables enregistrés en EU du 17 juillet 2021 au 4 janvier 2022

Brochure triptique avec des informations pour les femmes enceintes

Principe de précaution écarté par les autorités

Malgré la nature expérimentale de l'injection Covid-19, les autorités persistent à la promouvoir aux femmes enceintes – jusqu'à 3 doses – au détriment du principe de la précaution. A rappeler que toute personne qui injecte, ou recommande l'injection a sa part de responsabilité en cas de blessures.

Swiss Public Health Covid 2022 Vaccinate Pregnant Women